• Sphère Ministérielle du Premier Arrondissement de Diamniadio – Bâtiment A Sénégal
  • infos@agriculture.gouv.sn

CÉRÉMONIE DE REMISE DE DÉCORATIONS A 19 AGENTS DU DÉPARTEMENT

Catégorie: Actualité Publié le 21/03/2018

MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE L’EQUIPEMENT RURAL
CEREMONIE DE REMISE DE DECORATIONS A 19 AGENTS DU DEPARTEMENT
Dr Papa Abdoulaye Seck s’adressant aux récipiendaires : « Magnifier l’excellence constitue une condition sine qua non pour une expression plurielle des talents au service exclusif de la nation sénégalaise »
Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck a, au nom du Président de la République, décoré 19 agents de son département, dans les Ordres nationaux. Profitant de la tribune, il a salué les performances dans le secteur avec un taux de croissance de 12 %, non sans rendre un émouvant hommage aux illustres disparus que sont Dr Ndiaga Mbaye, chercheur à l’Isra et Amadou Moustapha Kamara, ingénieur agronome et ancien Directeur de l’Agriculture, rappelés à Dieu quelques jours avant la remise des décorations. La cérémonie a eu lieu au Pôle de recherches de l’Isra, le 15 mars 2018. A l’entame de son allocution, Dr Papa Abdoulaye Seck a fait observer une minute de silence en la mémoire du jeune Michel Coly, frère du Dr Emile Victor Coly,
Directeur général de la DPV, ayant perdu la vie lors du crash de l’hélicoptère de l’armée sénégalaise survenu à Missirah, la veille.
A la suite de cette pensée pieuse, le Ministre est revenu sur le sens de la distinction qui est une marque de dignité à laquelle l’agent est élevé par le Président de la République pour traduire la reconnaissance de la nation :
« Le Gouvernement du Sénégal tient à magnifier l’excellence, en tout temps et en tout lieu, simplement, parce que cela constitue une condition sine qua non pour une expression plurielle des talents au service exclusif de la nation sénégalaise.
L’agriculture est et reste le secteur qui mérite toutes les mises. Et, fort heureusement, grâce à la vision stratégique de Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, notre agriculture est en train de se transformer.
A titre illustratif, comme vous le savez tous, notre pays a enregistré, cette année, un taux de croissance de 7,2%. Le secteur agricole, en ce qui le concerne, a eu une croissance de 12%, le secteur secondaire 4% et le secteur tertiaire 7%. Donc, il est autorisé de dire et de souligner que c’est le secteur agricole qui est la locomotive de la croissance économique de notre pays. Une rupture fondamentale car nous ne sommes plus dans la construction d’une agriculture composée d’un ensemble d’assistés mais dans la construction d’une agriculture forte. Et ce métier qui consiste à travailler la terre doit avoir un statut socioéconomique respectable et respecté et, comme disait l’autre, l’agriculture comprise comme du business qui a autant de valeur que le fait d’être dans un autre secteur d’activité économique. Fort de tout cela, le doute, de notre point de vue, n’est plus permis, eu égard aux avancées significatives enregistrées, lesquelles doivent nous donner l’énergie et la force de penser et d’agir pour tirer davantage des progrès durables et continus pour améliorer les conditions de vie et d’existence des sénégalaises et des sénégalais. Alors, nous avons une seule recommandation, c’est de dire tout est possible sauf ce qui n’a pas été entrepris et de développer, chaque jour, une complicité naturelle très forte avec l’ensemble des acteurs ruraux pour accélérer le processus de transformation structurelle de notre agriculture.
Chers amis, parmi les récipiendaires, nous avons deux dignes fils de ce pays qui nous ont quittés : le Docteur Ndiaga Mbaye et Amadou Moustapha Kamara, ingénieur agronome.
Le premier, Docteur Ndiaga Mbaye, que chacun de nous appelait très respectueusement grand frère était un chercheur émérite qui a occupé, pratiquement, toutes les fonctions au niveau de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles. Il a été Directeur de Département, Directeur Scientifique, Conseiller spécial du Directeur général, pour ne citer que ces fonctions…Nous gardons de cet homme l’image d’une simplicité extrême, d’une compétence rare, d’une générosité sans limite…un homme qui était profondément attaché à la recherche agricole qu’il aimait tant, qu’il chérissait tant…un homme qui a tout donné à la recherche et qui n’a jamais réclamé de dividende. C’est ce grand monsieur qui nous a quittés et, croyez-moi, l’émotion est très forte car nous évoquons le nom de ce grand sénégalais. Nous sommes, par moments, inconsolables mais, en croyants, nous faisons appel à Dieu pour dire son verdict est sans appel, nous l’acceptons en génuflexions.
Le deuxième, Amadou Moustapha Kamara, ingénieur agronome, a été, pendant longtemps, Directeur de l’Agriculture de notre pays. Par la suite, compte tenu de ses compétences, il a été appelé au niveau international comme représentant de la Fao en Côte d’Ivoire, en Haïti, à Madagascar. Il était, lui aussi, un brillant sujet, un cerveau respecté, d’un commerce facile, profondément attaché aux valeurs conformes à un travail de qualité. On l’appelait affectueusement Kamou. Oui, lui aussi nous quitte mais nous utilisons le même refuge en évoquant Dieu et sa volonté. Que ces deux dignes fils de notre pays repose en paix et qu’ils servent d’exemple à ceux qui sont, aujourd’hui, honorés par la nation sénégalaise. Prions et continuons à prier pour eux.
Pour ce qui est des récipiendaires, au nom du Gouvernement et en mon nom propre, je leur adresse, tous, mes chaleureuses félicitations. Pour ceux qui sont en fin de carrière, donc qui ont une autre vie comme disait le Président Abdou Diouf, nous souhaitons que cette nouvelle vie soit plus belle que celle qu’ils ont connue et que leurs enfants grandissent et aillent plus loin que nous tous car ce que nous souhaitons et que les plus jeunes soient plus brillants que nous et qu’ils aillent le plus loin possible.
Pour ceux qui sont en début de carrière, quelqu’un disait si je suis en début de carrière ou en milieu de carrière et que je reçoive une distinction, cela ne doit pas être perçu comme étant la phase terminale de reconnaissance mais comme le début. Ici, il s’agit d’une motivation pour faire plus et mieux et il ne s’agit pas d’une conclusion mais de préambule concernant une carrière. Donc, nous vous souhaitons d’aller le plus loin possible.
Enfin, je voudrais saluer les épouses et les époux des récipiendaires en disant qu’un succès n’est jamais individuel, il est toujours collectif. Donc, ceux qui reçoivent ces distinctions, certainement, retiennent que c’est destiné à eux, à toutes leurs familles et à tous ceux qui ont eu à contribuer pour qu’ils soient ce qu’ils sont.
Sans plus tarder, je vais conclure, conclure simplement parce que combiner une fête et aussi beaucoup de peine, ce n’est toujours pas évident. C’est la dialectique…Comme disait l’autre, des signes contraires s’attirent selon les lois de l’électrostatique. C’est ce que Dieu a décidé aujourd’hui, qu’on fasse la fête sans la faire, étant entendu qu’il y aura d’autres occasions où nous allons faire la fête et rien que la fête. Ici, c’est une fête avec une pensée pieuse pour tous ceux qui nous ont quittés.
Dieu en a décidé ainsi, je vous remercie tous et vous souhaite longue vie et que nous ayons l’opportunité, plusieurs fois, de nous rencontrer pour fêter simplement sans penser à autre chose », a-t-il conclu avant de procéder à la remise des médailles. Ont pris part à cette cérémonie le Ministre délégué Dr Moustapha Lô Diatta, le Secrétaire général du Ministère, Dr Dogo Seck, le Directeur de cabinet du Ministre, Monsieur Lamine Lô, le Directeur de cabinet du Ministre délégué, Monsieur Tidiane Sidibé, le PCA de l’Isra, Monsieur Ngagne Sène, le Directeur scientifique de l’Isra, Dr El Hadji Traoré représentant le Directeur général, Dr Alioune Fall, les directeurs généraux, nationaux, coordonnateurs de projets et programmes, les Conseillers techniques et l’ensemble du personnel du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.